Retour

12/04/2017

Quel mangeur de bio êtes-vous ?

Quel mangeur de bio êtes-vous ?

Au delà de l’image souvent avancée du « bobo urbain » ou celle du « baba cool rural », le profil du consommateur bio est bien plus subtil ! Une étude de l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) rendue publique la semaine dernière permet d’y voir plus clair. À partir d’une cohorte de 28245 volontaire de l’enquête Nutrinet-Santé, Julia Baudry et Emmanuelle Kesse-Guyot (INRA) ont classé les mangeurs de produits bios en cinq familles qui se différencient par leur comportement vis à vis des produits bios, mais aussi sociologiquement et démographiquement.

Des groupes encore peu perméables aux produits bios

Numériquement la pus importante, elle représente 39 % des consommateurs, la famille des « non bios standards » sont des personnes dont l’alimentation est essentiellement composée d’aliments issus de l’agriculture conventionnelle. La part du bio y est réduite à 13,6 % (voir le tableau ci-dessous pour chaque famille). L’étude note que dans cette famille de consommateurs, la qualité nutritionnelle du régime est souvent moyenne, que ce sont le plus fréquemment des gens jeunes, urbains, qui s’approvisionnent en grandes surfaces.

Il existe un groupe qui consomme pourtant encore moins de bio selon l’étude, il s’agit de la famille des « non bios gros mangeurs » -. Ils représentent 20 % des consommateurs et sont caractérisés par une alimentation relativement déséquilibrée, riche en cholestérol et acides gras saturés. Selon l’étude c’est le groupe ou la prévalence d’un faible niveau d’éducation est la plus importante t ou l’approvisionnement chez les hard discounters est le plus fréquent.

3 familles chez les consommateurs réguliers de produits bio

Parmi les consommateurs réguliers de produits bios, l’étude a permis de distinguer trois familles différentes. Les « bios standards », qui représentent 24,8 % des consommateurs et se caractérisent par une consommation importante de produits bio avec un régime nutritionnellement équilibré. Ce groupe compte moins d’hommes que les autres et s’approvisionne en grande surface et chez les spécialistes du bio.

Deuxième famille mise en évidence, les « Bio Green ou écolos », pour beaucoup composée de végétariens (14 % du groupe qui représente 10,8 % de consommateurs totaux). Niveau d’éducation élevé et vue en milieu rural sont deux autres caractéristiques importantes de ce groupe.

Enfin, les hédonistes mangeurs de bio modérés ou épuciriens, 4,8 % des consommateurs, sont les bons vivants, qui aiment la viande, boivent de l’alcool souvent, le groupe est majoritairement composé d’hommes.

Et vous, quel consommateur de bio êtes-vous ?